Excès de vitesse 10km/h au-dessus de la limite : quelles conséquences pour les conducteurs ?

Excès de vitesse 10km h au-dessus de la limitation : amendes et sanctions

Les limitations de vitesse sont instaurées pour assurer la sécurité des usagers sur les routes. Le non-respect de ces règles entraîne des sanctions plus ou moins sévères, notamment en fonction de l’ampleur de l’excès de vitesse et du type de voie concernée, qu’il s’agisse du milieu urbain (en agglomération) ou du milieu rural (hors agglomération). Les sanctions prennent de l’importance selon la vitesse comme celles inférieurs à 10 km/h ou entre 20 et 30 km/h.

Les jeunes conducteurs, ayant une expérience moindre au volant et soumis à certaines spécificités du Code de la route, doivent être particulièrement vigilants face aux dangers de la vitesse excessive.

Le cadre légal des limitations de vitesse en France

Tout d’abord, il convient de rappeler que la vitesse maximale autorisée varie selon la nature de la voie empruntée et les conditions de conduite. Voici un rappel des vitesses maximales admises :

  • en agglomération : la limitation est généralement fixée à 50 km/h;
  • hors agglomération : la vitesse se situe entre 80 et 90 km/h selon le type de route;
  • sur voie express : la limitation passe à 110 km/h;
  • sur autoroute : elle est portée à 130 km/h.

Il est essentiel de préciser que des panneaux de signalisation spécifiques sont présents sur le bord des routes pour informer les conducteurs des limitations à respecter. Par ailleurs, celles-ci peuvent être temporairement modifiées en cas de mauvaises conditions climatiques ou d’incidents, par exemple.

Au-delà de la limite : sanctions pour infraction d’excès de vitesse de 10km/h

En agglomération : Amende forfaitaire et retrait de points

En agglomération, lorsque vous dépassez la limite de vitesse autorisée de moins de 10 km/h, vous commettez une infraction au code de la route. Cette infraction est considérée comme une contravention de 4ème classe. Les sanctions associées à cette infraction sont les suivantes :

  1. Amende Forfaitaire : Le montant de l’amende forfaitaire est de 90 €. Cela signifie que si vous êtes arrêté par les forces de l’ordre pour un excès de vitesse inférieur à 10 km/h en agglomération, vous devrez payer une amende de 90 euros si vous choisissez de payer immédiatement sans contester l’infraction.
  2. Amende Forfaitaire Majorée : Si vous ne payez pas l’amende forfaitaire dans les délais spécifiés, le montant de l’amende sera majoré. L’amende forfaitaire majorée pour cette infraction s’élève à 375 €.
  3. Minoration : Dans certains cas, il est possible de bénéficier d’une minoration de l’amende. Cela signifie que si vous reconnaissez l’infraction et payez l’amende dans un délai plus court que prévu, le montant de l’amende peut être réduit à 90 € au lieu de la majoration.
  4. Retrait de Point : En plus de l’amende, le conducteur coupable d’un excès de vitesse inférieur à 10 km/h en agglomération se verra retirer 1 point de son permis de conduire. Il est essentiel de noter que le nombre de points retirés peut varier en fonction de la gravité de l’infraction et du dépassement de vitesse. Vous pouvez consulter le site ANTAI pour les amendes en faisant attention aux SMS frauduleux par SMS.

Hors Agglomération : Amende et retrait de points

Les sanctions associées à cette infraction sont les suivantes :

  1. Amende forfaitaire : Le montant de l’amende forfaitaire pour un excès de vitesse inférieur à 10 km/h hors agglomération est de 68 €. Cela signifie que si vous êtes arrêté par les forces de l’ordre pour cette infraction et que vous choisissez de payer immédiatement sans contester l’infraction, vous devrez payer une amende de 68 euros.
  2. Amende minorée : Si vous reconnaissez l’infraction mais payez l’amende dans un délai plus court que prévu, le montant de l’amende peut être minoré. Dans ce cas, l’amende s’élèvera à 45 €.
  3. Amende majorée : En cas de non-paiement ou de paiement tardif de l’amende forfaitaire, le montant de l’amende sera majoré. L’amende majorée pour cette infraction s’élève à 180 €.
  4. Retrait de Point : En plus de l’amende, le conducteur coupable d’un excès de vitesse inférieur à 10 km/h hors agglomération se verra retirer 1 point de son permis de conduire. Il est important de noter que le nombre de points retirés peut varier en fonction de la gravité de l’infraction et du dépassement de vitesse.

Les sanctions encourues par les jeunes conducteurs

Le Code de la route prévoit des mesures spéciales pour les conducteurs qui se trouvent encore en période probatoire :

  • une peine d’amende identique aux autres conducteurs;
  • le doublement du retrait de points en cas d’infraction au code de la route, soit un retrait de 2 points jusqu’à 4 points selon l’excès de vitesse constaté.

Le risque pour eux est donc plus élevé et peut gravement impacter leur capital de points restant sur le permis.

Les jeunes conducteurs ont un statut spécifique en ce qui concerne les points de leur permis de conduire :

  1. Solde de Points Réduit : Les jeunes conducteurs commencent avec un solde de points réduit de moitié par rapport aux conducteurs expérimentés. En France, cela signifie qu’ils démarrent avec un permis probatoire doté de 6 points au lieu de 12.
  2. Retrait d’1 Point : Lorsqu’un conducteur novice commet un excès de vitesse inférieur à 10 km/h, 1 point sera retiré de son solde de points. Il est important de noter que le retrait de points a pour effet de réduire le capital de points du permis de conduire.
  3. Pas de Stage Obligatoire : Pour un retrait d’1 point, il n’est pas obligatoire d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière, car cette mesure est généralement exigée à partir d’un retrait de 3 points ou plus.
  4. Arrêt de la capitalisation automatique : Le retrait d’1 point a une conséquence importante pour les jeunes conducteurs. Il entraîne l’arrêt de la capitalisation automatique des points. En d’autres termes, tant que des points sont retirés, le conducteur ne peut pas accumuler de nouveaux points sur son permis probatoire.
  5. Récupération automatique après 6 Mois : Toutefois, le conducteur pourra récupérer automatiquement le point perdu au bout de 6 mois, grâce au processus de récupération automatique. Cette récupération se fait sous réserve que le conducteur n’ait commis aucune infraction pendant cette période.
  6. 12 Points sur le Permis à Points après 3 Ans sans infraction : Pour obtenir un permis avec 12 points (le maximum), le jeune conducteur devra attendre 3 ans sans commettre d’infraction entraînant un retrait de points. Cela signifie qu’il doit maintenir un bon comportement routier pendant cette période pour accumuler progressivement des points.

Prévenir les excès de vitesse : quelques conseils

Rester vigilant face à sa vitesse

Il est primordial de garder un œil sur son compteur et de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse sur chaque tronçon de route emprunté. Les zones à risque, comme celles à proximité des écoles, doivent particulièrement capter l’attention.

S’équiper d’un régulateur ou d’un limiteur de vitesse

Pour faciliter le respect de ces limitations, il est également possible pour les conducteurs d’utiliser un régulateur ou un limiteur de vitesse, généralement intégrés dans les véhicules récents. Le premier permet de maintenir la vitesse choisie sans devoir utiliser l’accélérateur ; le second avertit le conducteur lorsqu’il atteint une vitesse préalablement définie.

Rouler en sécurité et adopter une conduite responsable

En définitive, rouler en respectant les limitations de vitesse évite non seulement de subir les sanctions liées aux infractions commises, mais contribue surtout à préserver sa sécurité et celle des autres usagers de la route. Il est donc essentiel pour chaque conducteur de rester conscient des dangers inhérents à la conduite et de tout mettre en œuvre pour y faire face.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé